BIOGRAPHIE :

 

Née au début des années 70 en région parisienne, Kankyo Tannier a été ordonnée nonne bouddhiste en 2002 par Maître Wang-Genh, dans la tradition du zen Sôtô.

Titulaire d’une maîtrise de droit public ( 1996 – Université de Besançon), elle s’est très vite orientée vers l’enseignement du chant et de la voix en général.

A l’été 2000, elle a découvert  le bouddhisme zen et choisi de s’installer dans un monastère de la tradition zen soto, en Alsace. Elle a ainsi pu pratiquer intensivement la méditation et s’enrichir de l’expérience inouïe d’une vie monastique. Elle a résidé dans ce monastère  pendant 15 années, avant de s’installer depuis 2016 plus à l’écart au coeur de la nature.

Kankyo Tannier a été administrateur de l’Union Bouddhiste de France de 2010 à 2012, fonction qu’elle a quitté, après plusieurs années très instructives, pour se concentrer sur l’apprentissage de la méditation bouddhiste auprès des débutants ( au Centre de Bouddhisme zen de Strasbourg notamment).

En 2008, Kankyo Tannier a effectué une retraite traditionnelle au Japon ( Ango). Après cette retraite, Maître Wang-Genh lui a demandé de prendre en charge l’organisation des rituels et cérémonies au monastère bouddhiste Ryumonji ( fonction d’Ino, de 2008 à 2013 ).

A partir de 2013, la découverte de l’hypnose thérapeutique lui a permis de mieux comprendre le fonctionnement cérébral, d’explorer les états modifiés de conscience et de trouver de nouveaux outils pour conduire ses étudiants sur la Voie de la connaissance. Depuis quelques années, la nonne Kankyo consacre son temps à écrire, donner des conférences, partager sa passion pour le bouddhisme zen et surtout explorer les merveilles de la Nature, jour après jour.