Le calendrier zen – Février – Anti-déprime au coeur de l’hiver

La chronique du mois de février pour le calendrier ZEN : « Anti-déprime au coeur de l’hiver « , rédigée avec le journaliste François Busson du magazine suisse L’Illustré.

Illustration Guillaume Long

 » L’auteure de ce guide, Kankyo Tannier, est une nonne bouddhiste zen à mille lieues des clichés sur la spiritualité. Blogueuse très active sur les réseaux sociaux, elle propose un cheminement intérieur fait d’humour, d’optimisme et de simplicité. Elle est également l’auteure de deux best-sellers: Ma cure de silence, déjà traduit en 14 langues, et A la recherche du temps présent. Kankyo Tannier s’intéresse à tout ce qui peut donner du sens à nos vies: ces petites choses du quotidien, ces rituels joyeux, ces moments magiques qui ouvrent les portes du ciel. Sa démarche est à la portée de tous, sans dogmes ni croyances. Elle s’inscrit dans une spiritualité moderne, en prise avec la vraie vie. Ouvrez-vous au sens de l’existence… mais en gardant les pieds sur terre. »

Kanyko Tannier:
Son site: www.dailyzen.fr
Chaîne YouTube: www.youtube.com/DailyzenFr
Le monastère où elle réside: www.meditation-zen.org

Février
Anti-déprime au cœur de l’hiver
La connexion entre le corps et l’esprit n’est plus à prouver. Ils fonctionnent ensemble comme le yin et le yang ou Cuche et Barbezat. La modification de notre posture corporelle peut ainsi influer sur notre état intérieur et lui redonner accès au calme. Pour permettre aux émotions de circuler de nouveau et à d’éventuelles angoisses liées à la «mauvaise» saison de disparaître, voici deux exercices concrets à expérimenter au quotidien. Le but: retrouver cet état de tranquillité et d’ouverture que l’on a pu connaître à certains moments de sa vie.

Lever les yeux au ciel
Lorsque nous sommes pris par de la tristesse ou de la déprime, l’espace autour de nous a tendance à se rabougrir: une belle fleur qui baisse la tête. L’émotion douloureuse ressentie dans le corps nous donne envie de nous replier sur nous-même, comme pour créer un cocon protecteur.
Si, au contraire, vous prenez cinq minutes pour lever les yeux vers le ciel et vous décentrer de votre mal-être, votre ressenti va changer.
Il faut pour cela vraiment regarder à l’extérieur, vraiment laisser vos yeux percevoir le monde qui vous entoure. Vos connexions neuronales reçoivent un message différent (l’ouverture, la liberté) et adaptent l’émotion en fonction.
La clé: sortez de vous, élargissez votre vision.
Le plus: essayez de trouver une perspective large à l’extérieur: un peu de ciel, un arbre, des oiseaux à contempler…

Danser la vie
Bien sûr, en cas de déprime ou d’émotion négative, la dernière chose dont nous ayons envie, c’est de danser! Et pourtant…
En indiquant à votre corps un message paradoxal, vous pouvez libérer et faire disparaître complètement cette émotion. L’idée est simple: aucune émotion négative ne peut résister à un mouvement de joie. Il s’agit donc de mimer la joie, de «faire semblant de danser», de lever les bras au ciel (type Usain Bolt après avoir gagné une course) et de laisser bouger le corps dans tous les sens. Donner au corps une fake news pour l’inviter à ressentir autrement. Ouvrir les bras, tourner, onduler… L’émotion négative va pouvoir circuler et disparaître.
La clé: faites cette danse et ces mouvements pendant au moins deux minutes en écoutant une musique rythmée et entraînante.
Le plus: pour permettre à cet état de calme retrouvé de se maintenir, répondez, avant l’exercice, à cette question essentielle: à la place de l’angoisse, qu’est-ce que j’aimerais ressentir d’agréable?

0
  verwandte Themen...
  • No related posts found.

Ajouter un commentaire


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.