Apprendre à lâcher – 14.07.2013

« APPRENDRE A LACHER »

Dans un précédent billet, je proposais , comme alternative à la colère ou à l’emportement incontrôlé, de faire un « step-back » par rapport à la situation. Step-back ? Quézako ?

Par « step-back », j’entend passage à une autre modalité de conscience des choses. En temps ordinaire, nous ressentons une émotion, le plus souvent sans même nous en rendre compte, et notre petit cerveau fonctionnel élabore immédiatement une solution pour sortir de là.

Photo François Busson

Photo François Busson

Un exemple – vécu c’est plus drôle – pour illustrer : je signale à l’un de mes amis du monastère que les éponges bleues sont celles réservées aux toilettes… et deux heures après l’une d’entre elles, à la couleur d’un ciel d’été, se retrouve nonchalamment déposée sur l’évier de la cuisine… Aaaarrrrgh ! ( onomatopée exprimant l’horreur voire l’indignation). Dans ce cas de figure :

1. je suis en colère,

2. puis commence à réfléchir qui peut-être le coupable ( le colonel Moutarde sans doute…),

3. puis le dialogue intérieur passe en 10 000 tours/ minutes sur le thème « Il n’y a vraiment aucun respect ici, et puis ce X… est vraiment négligent, il a rien compris à la pratique, bla, bla, bla… ». Vous connaissez ?

Soit dit en passant, ce karma des pensées en pleine action me promet bien des tourments pour les années à venir. ( Le Karma… un autre thème prochain:-)

Alors, dans ce cas de figure, notre « step-back » est en fait le retour à la pleine conscience de la situation, vécue dans le CORPS. Pour simplifier : je reste à la première émotion, la colère. Si cette dernière demeure une sensation physique ( au niveau du plexus ou de la gorge : chers amis, choisissez votre endroit préféré), elle va rester un moment puis s’évanouir, suivant en cela le principe fort bouddhiste de l’Impermanence, Mujo en japonais. Si je refuse cette colère, m’indigne, me lamente pour échapper au ressenti : la colère envahi la tête – le mental si vous préférez – me coupe instantanément du présent et augmente finalement une émotion primitivement supportable.

Enfin, en effectuant ce step-back et en retournant dans le corps, une autre forme de conscience peut apparaître, Présence illimitée, vaste, large et très paisible. Hishiryo.

0
  verwandte Themen...

Ajouter un commentaire


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.