Et la colère, bordel ! 09.07.2013

Dans le bouddhisme il y a la théorie – superbe et inspirante – mais il y a aussi la pratique, le quotidien. “Soyez présent dans l’instant ».

Oui, oui, belles paroles ! Mais si dans l’instant mon collègue est imbuvable ? Je fais quoi ? Dans la conscience de l’instant, ici et maintenant, mon cher collègue est toujours aussi lourd.

Pour l’anecdote, je côtoie au quotidien une personne de type “passif-agressif » qui sème des graines de colère comme d’autre des champs de blé. Comme un enfant, il pousse l’autre dans les limites. Et voilà pour moi une magnifique occasion d’expérimenter la théorie bouddhiste au quotidien. ( Pour un peu je le remercierai… mais bon… faut pas pousser quand même 😉

Bref, ici et maintenant, je ressens l’agression latente. Deux chemins s’offrent à moi :

1. Je répond au mail et me défoule… Tentant… mais le mail va circuler dans l’hyper-espace et faire éclore des tombereaux de fleurs de colère… on est pas sortis de l’auberge.

2. Je fais un “step-back », pas en arrière et laisse vivre l’émotion. Là, tout de suite, il y a un sentiment de colère, d’humiliation qui prend toute la place… Respire… Observe… Ressens avec le corps… Laisse la tête tranquille… La colère est là, mais en simple énergie. Une belle colère pleine de vigueur, qui n’est plus dirigée contre.

Bon, pas de suspens : j’ai pris la solution 2 ! Of course ! On est bouddhiste ou on ne l’est pas !

La seule question pour tous est : comment faire ce step-back ? ( réponse dans le prochain post, promis !)

3
  verwandte Themen...

Commentaires

Ajouter un commentaire


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.