Chronique zen  » Acheter moins, vivre plus ! « 

Pour le magazine suisse L’Illustré, j’ai rédigé un calendrier zen 2019 : une chronique par mois pour accompagner votre année, comme autant de pistes spirituelles pour la vie quotidienne.
Celle du mois de mars me tient particulièrement à cœur  » Acheter moins, pour vivre plus » ou comment redonner du sens à nos vies en dehors des circuits commerciaux.

Une ode à la décroissance volontaire, pour se libérer du trop plein et apprivoiser le manque. Attention !! Cette chronique parle bien sûr d’une démarche volontaire, et non d’une forme sournoise de décroissance, imposée aux plus pauvres. Difficile en effet d’apprivoiser le manque, de pratiquer la  » sobriété heureuse » quand le nécessaire nous fait déjà défaut ! ( cf: les revendications actuelles des gilets jaunes ou de personnes oubliées/invisibles de notre société de consommation ).


L’auteure de ce guide, Kankyo Tannier, est une nonne bouddhiste zen à mille lieues des clichés sur la spiritualité. Blogueuse très active sur les réseaux sociaux, elle propose un cheminement intérieur fait d’humour, d’optimisme et de simplicité. Elle est également l’auteure de deux best-sellers: Ma cure de silence, déjà traduit en 14 langues, et A la recherche du temps présent. Kankyo Tannier s’intéresse à tout ce qui peut donner du sens à nos vies: ces petites choses du quotidien, ces rituels joyeux, ces moments magiques qui ouvrent les portes du ciel. Sa démarche est à la portée de tous, sans dogmes ni croyances. Elle s’inscrit dans une spiritualité moderne, en prise avec la vraie vie. Ouvrez-vous au sens de l’existence… mais en gardant les pieds sur terre.

Kanyko Tannier:
Son site: www.dailyzen.fr
Chaîne YouTube: www.youtube.com/DailyzenFr
Le monastère où elle réside: www.meditation-zen.org


Mars
Acheter moins, vivre plus
Certains mots flottent en ce moment dans l’atmosphère comme autant de petits soleils: décroissance, sobriété, simplicité, respect de la nature. Un retour sur le devant de la scène de notions laissées de côté pendant les trente glorieuses au profit des idoles du consumérisme et de l’accumulation de biens. Après avoir mesuré la valeur d’un être humain au nombre de ses possessions matérielles, il semblerait que le paradigme soit en train de changer en profondeur.
Et si l’humain du futur était plutôt cet être capable de s’harmoniser avec les rythmes de la nature, de rencontrer ses semblables avec confiance et d’arriver sur la pointe des pieds au cœur d’une forêt, pour ne pas déranger les animaux qui y résident?
Une perspective assez éblouissante d’évolution, capable de redonner foi dans l’avenir de la Terre. Et comme dans toute évolution, il appartient à certains de montrer l’exemple; nous vous avons choisis, vous, lecteurs de L’illustré, pour être les modèles volontaires (ou presque) de ce nouvel être. Etre, aujourd’hui, l’humain du futur, ça vous dit? Alors suivez le guide!

Boycotter les produits non durables
La liste est longue, incommensurable, des produits issus de la société industrielle. Tous ces petits objets fabriqués à base de pétrole ou de métaux rares nécessitant pour leur extraction de profondes entailles dans l’écorce terrestre, des petites mains habiles d’enfants esclaves, et pour leur transport des cargos gigantesques et polluants. Alors bien sûr, et vous l’aurez pensé à l’instant, il est quasi impossible aujourd’hui de se passer de nombreux produits à base de plastique ou de pétrole. Mais il est en revanche possible de se lancer dans une réflexion de fond avant de faire l’acquisition d’un objet.
La clé: demandez-vous avant chaque achat: cet objet, en ai-je vraiment besoin? Comment a-t-il été fabriqué? Quelle est son empreinte écologique?
Le plus: vous procéderez ainsi à des achats «en pleine conscience», voire à des «renoncements lumineux» et contribuerez à soigner la Terre.

Du temps pour apprendre
Le temps (et l’argent) économisé dans les magasins vous permettra de faire ces petites choses donnant sa pleine saveur à l’existence: apprendre un nouveau domaine, organiser un dîner entre voisins, cultiver des plantes, être bénévole à la SPA, lire, regarder le ciel, faire des bouquets de fleurs séchées, etc.
La clé: la gratuité comme nouveau signe de richesse.
Le plus: rien de plus, la simplicité d’une vie pleinement vécue.

0
  verwandte Themen...
  • No related posts found.

Ajouter un commentaire


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.