Fondation de la Ferme KIBO – Alsace 67

Création d’un lieu novateur, fondé sur les valeurs du bouddhisme zen : pratique de la méditation, de la permaculture, centre de retraites et refuge pour animaux.

SOUTENEZ LE PROJET EN FAISANT UN DON ! CLIQUEZ SUR L’IMAGE CI_DESSOUS

01. LE KIBO C’EST OÙ ?

La ferme KIBO est un domaine de 14 ha – un ranch, un gite, un grand manège et des prairies – situé à 500 mètres du monastère bouddhiste Ryumonji, en Alsace. Un lieu magique, entouré d’une forêt profonde, accessible en voiture et par les transports en commun ( gare voisine de Ingwiller ).

Le village s’appelle Weiterswiller, à 40 kilomètres de Strasbourg, dans les Vosges du Nord.

La Ferme KIBO 希望 – 14, rue du château d’eau – 67 340 Weiterswiller – FRANCE

02. LE KIBO C’EST QUOI ?

La ferme KIBO a différentes activités. C’est :

– Un lieu de retraite, de séminaire, de formation mêlant bouddhisme zen et nature, pour repenser notre façon d’être au monde.

– Une ferme-pédagogique – d’un nouveau type – où êtres humains, plantes et animaux font le pari de vivre en harmonie et en coopérant.

– Un espace d’échanges, de bénévolat, de pratique spirituelle.

– Un lieu de pratique de la permaculture avec des formations sur place et un espace maraichage

– Un lieu refuge pour des animaux âgés ou recueillis. 15 chevaux à la retraite sont déjà sur place et nous prévoyons d’ accueillir d’autres espèces d’ici quelques mois ( poules, dindes, chèvres, canards… )

03. ET CA FONCTIONNE COMMENT ?

Les habitants de la ferme KIBO suivent un rythme de vie monastique, selon la tradition du Zen Sôtô. Ils ont un emploi du temps précis, régulier, avec méditations matin/soir, cérémonies bouddhistes et repas en silence pris au monastère Ryumonji, situé à 500 mètres.

On y propose les activités suivantes :

  • Accueil de personnes en retraite pour des séjours de courte, moyenne ou longue durée
  • Accueil de séminaires d’entreprise pour du team-building ( option mindfullness ou PNL )
  • Formations thématiques à la journée
  • Espace bénévolat ouvert à tous pour co-créer ensemble.

Le Kibo a une capacité d’hébergement de 15 places pour les retraites.

04. QUI S’EN OCCUPE ?

Le projet a été lancé en 2019 par la nonne Kankyo pour préserver un ancien ranch et des chevaux dans le petit village typique de Weiterswiller. Elle a reçu le soutien immédiat d’Olivier Wang-Genh, l’abbé du monastère zen voisin et de la communauté des pratiquants.

Pour créer ce lieu et le faire vivre, une équipe de permanents habite sur place toute l’année ( ou en partie ). Il y a pour le moment 5 personnes, sans compter les chiens, chats, oiseaux, chevaux et chauve-souris !

Des bénévoles viennent régulièrement s’occuper des plantes, des prairies et des animaux.

05. POURQUOI MAINTENANT ?

« L’avenir du monde semble bien sombre : urgence climatique, réfugiés, guerres civiles ou idéologiques… sans parler des souffrances, innombrables, infligées aux animaux. Face à ce spectacle, plusieurs options s’offrent à nous : fermer les yeux ( technique de l’autruche ), exprimer sa colère sur les réseaux sociaux, rejoindre un parti protectionniste ou… agir ! C’est bien sûr cette dernière option que nous avons choisi. Et, à la fin de l’année 2018 est née l’idée du projet. » Kankyo Tannier

Nos buts sont les suivants :

  • Partager avec le grand public les valeurs du bouddhisme et l’amour de la nature – à travers des formations, des conférences et des retraites spirituelles
  • Créer un lieu novateur où la méditation zen – zazen – occupe la place centrale
  • Refonder – de façon concrète – un nouveau rapport entre humains, animaux, nature, dans l’esprit de la permaculture
  • Réduire au maximum notre empreinte carbone en travaillant avec les énergies renouvelables. L’idée de résilience alimentaire, énergétique, sous-tend notre projet.

06 – ON LE FINANCE COMMENT ? Juin 2020 : financement participatif !

L’achat du lieu coût 500 000 euros. La moitié de la somme provient des droits d’auteur de la nonne Kankyo, l’autre moitié sera financé grâce à un emprunt bancaire auprès du Crédit Mutuel.

Pour rembourser cet emprunt et financer les travaux d’aménagement du Kibo, plusieurs méthodes sont employées :

  • l’organisation d’activités sur place ( formations, retraites )
  • l’animation de formations en entreprise par la nonne Kankyo ( Zen at Work, Gestion du stress, prise de parole en public, travail sur la maîtrise du mental pour les managers… ) – voir le site https://www.kankyotannier.org
  • le parrainage d’animaux
  • l’appel aux dons

En juin 2020, la Ferme KIBO lance son premier financement participatif

07 – INFOS PRATIQUES

Bien qu’en pleine campagne, le Kibo est connecté.

 

Photo Superpeng

DECOUVREZ LE COLLECTIF KIBO

Le projet est porté par un collectif. L’idée a été lancée par la nonne Kankyo Tannier, enseignante du bouddhisme zen et auteure de livres grand publics ( traduits en 14 langues ). Le projet est fortement soutenu par le maître zen Olivier Reigen Wang-Genh, fondateur du monastère situé à côté du Refuge, ainsi que par la communauté des pratiquants.

Les propriétaires actuels du ranch, Ute et Lothar Weiland sont partie prenante du projet. Ils continueront à habiter sur place ( avec droit d’usage de leur maison ) et à transmettre leurs savoirs en matière de chevaux, soins, gestion des pâtures etc.

D’autres personnes travaillent activement au Kibo : Missi Superpeng ( communication, permaculture, idées ), Jean-Pierre Wickersheimer ( avocat honoraire, conseil juridique ), Isabelle Cherrier ( travaux), Eva ( jardin, soin des plantes ), Sabrina ( soin des chevaux ), Mélanie Morbach ( constitution d’une association en Allemagne, Förderkreis ), Christian S. ( conseil comptabilité, parage chevaux ), Katy-anna ( communication), Cécilia ( coups de mains multiples et couturière hors pair )… sans oublier les nombreuses personnes qui viennent régulièrement donner un coup de main pour les travaux des champs ( Pascal, Cathy, Emmanuel, Sébastien… )

Le monastère zen à deux pas : www.meditation-zen.org