Interview pour Végémag, juin 2016 – Bouddhisme & Végétarisme

BOUDDHISME ET VEGETARISME

Au mois de juin, j’ai été contactée par le magazine Végémag pour donner une interview.Son thème : bouddhisme et végétarisme. BONNE LECTURE !

Vous trouverez l’article ici : http://www.vegemag.fr/actualite/valeurs-principales-bouddhisme-celles-de-compassion-de-presence-linstant-7393

Qu’est-ce que le bouddhisme? Quel est son but?
Le bouddhisme est une forme de spiritualité, née en Inde il y a 2500 ans. En Europe différentes écoles bouddhistes se sont installées au début des années 60, dont les plus connues sont les écoles tibétaines et zen. La pratique du bouddhisme se fonde sur la méditation assise, zazen, et sur la concentration portée à chaque acte de la journée. Son but est de vivre en harmonie dans le moment présent, tout en prenant conscience d’être relié avec l’ensemble.
Est-il possible d’être bouddhiste tout en menant un vie occidentale?
Le bouddhisme est une spiritualité du quotidien. Il s’agit d’une pratique très concrète tout à fait adaptée au monde contemporain : prendre ses repas en pleine conscience, remercier pour avoir à manger, sont par exemple des pratiques très précieuses pour le monde contemporain. Comme des valeurs très simples malheureusement oubliées. Comme des détails reflétant l’essentiel.
Le monde d’aujourd’hui est en train de se tourner à nouveau vers la spiritualité pour redonner du sens et retrouver des joies simples. Le bouddhisme sera l’une de ces formes.
Les bouddhistes peuvent-ils manger de la viande? (Soutenez-vous un régime végétarien/végétalien?)
Le régime alimentaire bouddhiste dépend de l’école à laquelle appartient le pratiquant. Dans certaines traditions, notamment celles dans lesquelles les moines font l’aumône, la règle est de manger simplement ce qui est donné, viande ou autre. La plupart des écoles cependant recommandent un régime végétarien de manière à respecter le premier précepte bouddhdiste : « ne pas tuer ».
Dans le monastère où je réside, nous sommes végétariens à 95 % et les végétaliens sont les bienvenus. Pour ma part je suis vegan.
Comment en es-tu devenue à devenir bouddhiste?
Adolescente j’ai découvert les ouvrages du Dalaï-Lama et d’Arnaud Desjardins. Ils m’ont littéralement impressionné et à l’âge de 25 ans j’ai fait une retraite dans un monastère zen : six mois plus tard, je m’y suis installée. Depuis ce temps je réside donc dans un monastère à l’orée d’une forêt des Vosges. Dans ma tradition du zen Soto les moines énormes travail pour être autonome financièrement j’exerce donc l’activité de professeur de voix et d’hypnothérapeute.
Quelle est ta journée type? (Même question que Michel Denisot au Dalai Lama : https://www.youtube.com/watch?v=feWfp9DA-gQ )
Voici les horaires d’une journée type au monastère. http://www.meditation-zen.org/fr/sejourner-monastere-retraite-courte
Pour ma part je m’occupe de la communication, de l’accueil des nouvelles personnes, et profite de tout mon temps libre pour aller dans la forêt. C’est une vie merveilleuse, en harmonie avec les éléments. En ce moment, nous avons la chance de pouvoir observer les chants d’oiseaux du printemps et l’éclosion des fleurs de cerisiers.
Beaucoup de personnes aimeraient s’adonner à la méditation. Que peux-tu leur conseiller pour débuter? (Un livre? Une vidéo?)
Sur mon blog, www.dailyzen.fr , vous pourrez retrouver différents articles sur ce thème ainsi que de nombreux podcasts d’initiation à la méditation zen. Je suis à votre disposition- sur ce blog – pour toute question.
Ok on veut se rapprocher du bouddhisme, sans forcément le pratiquer tous les jours. Que nous recommandez-vous? Quels préceptes simples peut-on mettre en application?
Les valeurs principales du bouddhisme sont celles de la compassion et de la présence dans l’instant. Pour le pratiquer et surtout pour en avoir une compréhension concrète, la méditation est essentielle. Je conseillerais donc à chacun de réserver un petit moment chaque jour pour faire silence et se concentrer sur la respiration. C’est un premier pas vers une meilleure connaissance de soi qui permet de mieux se comprendre et d’être donc plus tolérant envers les autres.
Et puis respecter la vie, sous toute ses formes, en prenant conscience de notre unité avec l’ensemble…
Quelque chose à ajouter?
Devant les défis auxquels notre XXIe siècle est confronté, avoir une pratique spirituelle permet de redonner du sens et d’apaiser nos cœurs. Se sentir relié à l’univers, aux éléments, à tous les êtres humains quels qu’ils soient, devient le point de départ d’une autre façon d’être au monde : plus douce, plus responsable, et surtout plus joyeuse.

 

 

 

1
  verwandte Themen...
  • No related posts found.

Commentaires

  1. Nicolas  mars 13, 2019

    Très intéressante comme interview, merci beaucoup !

    répondre

Ajouter un commentaire


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.