Méditer ça sert à rien… mais chut !

Mardi soir, 18h15 – Centre de bouddhisme zen de Strasbourg. – MEDITATION

Le groupe est au complet, nous allons pouvoir commencer la séance de méditation pour débutants. Le public est aussi divers que les raisons de venir :

– Deux dames cherchant une activité pour remplacer le yoga car  » L’horaire a changé, et nous, on préfère un sport un peu plus tôt « 

– Des étudiants stressés à l’approche des examens  » Il faut qu’on se détende, y’a trop d’enjeu et les profs nous mettent la pression « 

– Un monsieur d’une cinquantaine d’années  » Le bouddhisme, je connais bien, je vais souvent en vacances en Thaïlande et puis j’ai lu Mathieu Ricard « 

– Une femme silencieuse et plutôt effacée, le visage triste

– Des jeunes, lycéens sans doute qui ont un exposé à faire sur les religions en Alsace

– Deux sportifs de haut niveau en basket voulant développer leur concentration

– … et une poignée de curieux attirés par la mode du mindfullness.

Le challenge donc pour ce soir : montrer la voie millénaire, transcendante et illimitée de l’Honoré du Monde à des personnes venues dans l’ensemble pour simplement  » se sentir mieux « . Sacré défi ! J’appellerai bien Shariputra à la rescousse.

Bon, c’est parti ! Je me lance avec l’idée suivante : osciller en permanence entre le relatif et l’absolu, entre la carotte ( la méditation, c’est le must ) et le réel ( la méditation, ça ne sert à rien, arrêtez de vouloir quelque chose ). Une sorte de gymnastique complètement insatisfaisante mais nécessaire, avec pour seul but l’envie que les personnes reviennent une deuxième fois. L’exercice est périlleux : trop doux, la séance ressemble à une relaxation, trop « strong » on en perd les 3/4 en cours de route.

Alors je souffle le chaud et le froid.

Le froid : «  Vous allez enfin pouvoir vous asseoir face à vous-même ( si on peut dire… 😉. C’est difficile, il vous faudra du courage. Vous devrez en plus rester complètement immobiles assez longtemps, quelques soient les douleurs physiques ou les émotions rencontrées. Pour permettre à votre esprit de s’apaiser ( si l’on peut dire… 😉 « 

Le chaud :  » Mais à la fin, avec un peu de pratique ( beaucoup en fait, mais… chut ! ), vous trouverez une joie profonde et une très grande sérénité. « 

Et des encouragements :  » C’est difficile, bravo ! La méditation, vous savez, c’est un peu comme le Voyage du Héros : des épreuves à traverser, la confrontation à ses propres limites et puis, à la fin, vous terrassez le dragon et sauvez votre village ! « 

= Le grand jeu, chaque mardi, en espérant que quelque chose passera au delà des mots.

A la fin de la séance, certains s’enfuient le plus vite possible ( et oui ! ) d’autres restent – longtemps – pour poser des questions. La plupart ont déjà les traits reposés et le visage plus doux. Ceux qui reviendront trouveront des trésors : une route longue, éprouvante, mais aussi chaleureuse avec toute une sangha pour la faire avec eux ! Alors… à mardi prochain !

Séance de méditation guidée à télécharger :


2
  Sur le même thème
  • No related posts found.

Commentaires

  1. Daniel  mai 29, 2017

    Bonjour Kankyo

    Ces séances de méditation sont sur Strasbourg ?

    répondre

Ajouter un commentaire


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.