Un portrait zen… Lundi 4 novembre 2016

PORTRAIT ZEN – Journal l’Alsace – Lundi 4 novembre 2016

Petite synthèse d’une vie au moment présent. Mais est il réellement possible de fixer l’instant et d’en déterminer les contours ? Qu’est ce qu’une vie à la fin ? Suis-je cette personne décrite dans l’article ou la simple représentation qui en est faite ? Ou encore autre chose ?

Autant de questions philosophico-existentielles qui me sont apparues à la lecture de ce portrait, réalisé il y a quelques jours par le journaliste Alvezio Buonasorte.

Mes conditions de vie, ici décrites de façon spartiate, sont des plus confortables. Imaginez : j’ai du chauffage, chaque jour de quoi déguster des mets délicieux, je profite du luxe du temps infini et peut me replier au monastère voisin en cas de tempête de neige ou d’avarie quelconque. Mon refuge a tout d’un hôtel 5 étoiles :  le soir, quand je sors sur le pas de la porte contempler le ciel, elles sont même des milliers à scintiller dans le firmament.

kankyo-lalsace-2016

4
  Sur le même thème
  • No related posts found.

Commentaires

  1. Olivier  janvier 28, 2017

    Bonjour Kankyo,
    Je suis fasciné par votre aventure… quel courage ! Comment avez vous géré la période de grand froid de ces dernières semaines au milieu de la forêt ? La météo a dû vous mettre à rudes épreuves !
    J’admire le parcours que vous avez effectué, depuis vos débuts, de votre découverte du bouddhisme jusqu’à votre pratique d’aujourd’hui.
    J’ai eu l’occasion d’écouter vos podcasts, de lire vos articles (sur votre blog, dans Sagesse Bouddhiste Le Mag) et de suivre certains de vos conseils et recommandations… vous êtes une réelle source d’inspiration pour moi et pour ma pratique du zen.

    répondre
    • Kankyo  janvier 29, 2017

      Bonjour Olivier,
      Hou là là ! Il y a beaucoup de choses à raconter sur mes aventures dans la forêt. Je n’ai malheureusement pas trop le temps en ce moment car termine l’écriture d’un livre ( sur le silence ) qui sortira au printemps ( Editions First). Deux chose cependant :
      1. le journaliste a un peu exagéré l’aspect ascétique de mon expérience, pour la beauté de l’article sans doute 😉
      2. Et c’est relié au point précédent : les canalisations d’eau ont gelé et le petit chauffage au mazout n’a pas suffit à réchauffer la pièce ( les murs sont en bois). Du coup, depuis quelques semaines je me suis provisoirement rapatriée au monastère voisin. La conscience tranquille car mon but n’est pas du tout de vivre des expériences extrêmes. Je retourne dans mon gite d’ici la fin février… contente !
      Heureuse que mes écrits vous inspirent 🙂 Où pratiquez vous ?
      Bon dimanche et à bientôt

      répondre
      • Olivier  janvier 29, 2017

        Bonjour Kankyo,
        Je pratique au dojo de Strasbourg depuis septembre de l’année dernière, je suis un tout jeune débutant… Lors de ma « séance découverte » c’est Alan (de mémoire, je ne l’ai revu qu’une ou deux fois) qui m’a initié : j’ai tout de suite adhéré au zen. Je viens au dojo qu’une fois par semaine, habituellement le jeudi matin… le reste du temps, je me plonge dans les livres de Maître Deshimaru et autres lectures sur le zen, des vidéos et podcasts, j’essaies de pratiquer au quotidien…
        Nous aurons sûrement l’occasion de nous rencontrer soit au dojo soit au temple de Weiterswiller, je me suis inscrit à la sesshin de début juillet…
        Je vous souhaite plein de bonnes inspirations pour l’écriture de votre livre sur le silence… je suis d’ailleurs à la recherche de « 100g de sérénité »… peut être que je le trouverai en ville ou bien au dojo ?!?
        Très bonne semaine et à bientôt

        répondre
        • Kankyo  janvier 31, 2017

          Bonjour Olivier,
          Malheureusement les 100 gr sont épuisés. Peut-être les trouverez vous encore sur internet ?
          Bonne pratique en attendant et à votre disposition pour toute question !
          Kankyo

          répondre

Ajouter un commentaire


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.