Sortie du livre  » A la recherche du temps présent  » – Kankyo Tannier

Ravie de vous annoncer la sortie de mon nouveau livre ! ( 7 juin 2018 )

Le thème en est la spiritualité du quotidien : comment installer dans sa vie des bulles spirituelles, des pratiques simples capables de redonner du sens à nos vies. Avec de nombreux exemples tirés du quotidien, des anecdotes, de l’humour et de la poésie.

J’espère que ce livre vous plaira et surtout, qu’il vous donnera de l’inspiration !

Pour commander : https://www.decitre.fr/livres/a-la-recherche-du-temps-present-9782412037355.html

Et pour vous donner l’eau à la bouche, voici le début du livre…Bonne lecture !

 

Pourquoi ce livre ?

Une expérience fondatrice

Il y a une dizaine d’années, j’exerçais comme professeur de voix et commençais à donner des cours de méditation zen à Strasbourg. Pour éviter trop de déplacements, j’avais loué un pied-à-terre dans le quartier étudiant. 2/3 du temps au monastère zen, 1/3 au cœur du centre-ville. Un équilibre délicat entre deux vies, une expérience très particulière permettant d’expérimenter différentes atmosphères, différentes ambiances, tout en vérifiant au passage ma capacité d’adaptation d’un monde à l’autre.

Pourtant, au cœur de ces contrastes, un malaise a commencé à naître. D’un côté, le monastère avec des méditations quotidiennes, de longues plages de silence et une vie dédiée – selon la formule en vigueur – « à la quête d’absolu ». De l’autre, une sorte de religion de la consommation, de la course effrénée, des objectifs toujours plus hauts et des inévitables burn-out. Et un tel fossé entre ces deux visions du monde ! Le matin je chantais des sutras dans la chapelle, deux heures plus tard je sirotais un café sur une péniche-bar en lisant les faits divers dans le journal du jour. Le tout dans un brouhaha de pensées reflétant le malaise émotionnel qui m’habitait.

Car, en poussant un peu la réflexion, ce n’étaient pas tant les évolutions sociales ou la vie moderne citadine qui me chagrinaient – je suis plutôt fascinée par le progrès – mais bien la sensation diffuse que la formulation elle-même de cette opposition était source du problème.

Bref, une poule n’y aurait pas retrouvé ses petits !

Alors que faire de cette apparente incohérence ? Cette question revenait en boucle, comme un mantra, du matin au soir. Dans un premier temps, j’ai résolu la contradiction en mode « tête dans le sable », version autruche. Sourire aux lèvres, le petit soldat faisait mine que tout allait bien.

Jusqu’au jour où…

Jusqu’au jour où la réponse a jailli avec l’évidence d’un savoir en germe depuis la nuit des temps : pour réconcilier mes deux vies, il fallait distiller des bulles de spiritualité dans le quotidien. Partout. En ville, comme à la campagne. Poser, au cœur de chaque minute, quel que soit l’endroit où je me trouve, un autre regard sur le monde. Rempli de ferveur et – osons le mot – de contemplation.

Ou encore, comme le disent les maîtres zen dans leur fameuse sentence, mettre en place cette doctrine : « Ejo Shin Kore Dô » (en japonais dans le texte) : le cœur de chaque jour est la Voie du Bouddha.

Quel soulagement ! Une fois de plus, je n’étais pas invitée à pester contre la marche du monde et ses évolutions, ni à comparer, juger ou condamner, mais à trouver en quoi la célébrer : une conclusion, plutôt harmonieuse, qui me convenait tout à fait.

0
  Sur le même thème
  • No related posts found.

Ajouter un commentaire


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.