Photo Stephan Bösch - copyright

Photo Stephan Bösch – copyright

Le projet… en quelques phrases

  • Racheter un ranch et des terrains situés à 500 mètres du temple zen Ryumonji ( Weiterswiller, Alsace, France ). Coût estimé : 500 000 euros
  • En faire un lieu-refuge pour animaux âgés ou sauvés des fermes-usines/ abattoirs : chevaux ( 15 chevaux sont déjà sur place ), poules, dindes, lapins, chèvres, cochons
  • Y pratiquer en suivant une vie « monastique » de la tradition du zen, avec un emploi du temps régulier. Et des méditations matin et soir.
  • Avoir une équipe de résidents ( 5 à 10 personnes ) qui habitent sur place à l’année pour faire vivre le lieu
  • Créer un lieu-ressource, autour des animaux, pour refonder notre rapport à la nature.
  • Proposer sur place différentes activités grand public :
    • journées thématiques ( méditation zen, connaissance des animaux, pratique du Don bénévole, découverte de la forêt, permaculture, journées parents/enfants… )
    • retraites de courte durée 3 à 7 jours
    • retraites de longue durée 7 jours à 1 mois
    • conférences de scientifiques éclairés, éthologues passionnés, agri-forestiers rêveurs , permaculteurs discrets, collapsologues heureux…
  • Avoir un «  circuit pédagogique » à base de panneaux informatifs + parcours «  Zen et Nature » pour les visiteurs ( gratuit )
  • Créer de nombreuses ressources online pour permettre aux adhérents de suivre le projet à distance, et maintenir le lien, l’esprit communautaire.

Le projet complet – infos techniques, plan de financement, plan de gestion etc. – à découvrir sur cette page.  https://www.dailyzen.fr/bouddhisme/sanctuaire-bouddhiste-animaux

Pourquoi maintenant ? Les idées-phare

L’avenir du monde semble bien sombre : urgence climatique, réfugiés, guerres civiles ou idéologiques… sans parler des souffrances, innombrables, infligées aux animaux. Face à ce spectacle, plusieurs options s’offrent à nous : fermer les yeux ( technique de l’autruche ), exprimer sa colère sur les réseaux sociaux, rejoindre un parti protectionniste ou… agir !

C’est bien sûr à cette dernière option que nous vous invitons.

La colère nait souvent de la sensation d’être dépossédé de son pouvoir. Que puis-je faire ? Que puis-je faire face à l’inexorable changement climatique, quand les initiatives individuelles ( tri sélectif, zéro plastique, potager… ) ressemblent à des gouttes d’eau dans l’océan ? Reprendre le pouvoir, c’est par exemple décider de faire du mieux possible dans le temps imparti. Je ne pourrai pas changer le monde, mais je peux décider – en conscience – que mes années futures seront pleines de sens.

Une vie pleine de sens, c’est ce que nous vous proposons, sur place ou à distance avec le «  refuge bouddhiste pour animaux ».

Nous contacter : dailyzen1@gmail.com

10 bonnes raisons pour rejoindre le projet

  • demain il sera – peut-être – trop tard
  • c’est un projet mêlant nature, spiritualité et protection des animaux
  • ensemble, on se sent bien
  • ensemble, on va plus loin
  • ensemble, on est plus forts
  • une vie pleine de sens, c’est maintenant ou jamais
  • la méditation zen nous ancre dans l’instant présent
  • une vie monastique, régulière, apaise le mental
  • les animaux sont des maîtres zen
  • si on ne se lance pas, on le regrettera dans dix ans

Et aussi… 10 bonnes raisons pour ne PAS s’impliquer 😉

  • les utopies c’est pas trop mon truc, la vie c’est sérieux
  • la spiritualité, j’ai eu ma dose au catéchisme
  • j’aime pas les gens ( variante : je me méfie des groupes )
  • j’aime trop les nuggets ( et si je câline des poulets, je risque de m’attacher… )
  • je suis pessimiste
  • je préfère râler derrière mon écran
  • c’est un truc – hyper bien fait – pour me soutirer de l’argent
  • un refuge pour animaux ? Il va y avoir tout plein de vieilles dames aigries
  • je me vois mal marcher pieds nus en mangeant du tofu
  • quand j’étais petit on m’a dit «  Arrête de rêver, tu es grand maintenant »

Qui sommes-nous ?

Le projet est porté par un collectif qui entrain de se constituer. L’idée a été lancée par la nonne Kankyo Tannier, enseignante du bouddhisme zen et auteure de livres grand publics ( traduits en 14 langues ). Le projet est fortement soutenu par le maître zen Olivier Reigen Wang-Genh, fondateur du monastère situé à côté du Refuge, ainsi que par la communauté des pratiquants.

Les propriétaires actuels du ranch, Ute et Lothar Weiland sont partie prenante du projet. Ils continueront à habiter sur place ( en usufruit ) et à transmettre leurs savoirs en matière de chevaux, soins, gestion des pâtures etc.

D’autres personnes travaillent activement à la création du refuge : Missi Superpeng ( communication, permaculture, idées ), Jean-Pierre Wickersheimer ( avocat honoraire, conseil juridique ), Mélanie Morbach ( constitution d’une association en Allemagne, Förderkreis ), Christian S. ( conseil comptabilité, parage chevaux )… sans oublier les nombreuses personnes qui viennent régulièrement donner un coup de main pour les travaux des champs ( Pascal, Cathy, Emmanuel, Jean-Luc, Axel, Myriam… ).

Nous situer : 14 rue du château d’eau 67 340 Weiterswiller

Le monastère zen à deux pas : www.meditation-zen.org