Le projet

Créer un lieu de pratique du zen dédié à la préservation de la Nature et des animaux :

  • un lieu unique et inspirant, situé à 300 mètres d’un monastère bouddhiste.
  • un lieu de spiritualité au service des êtres humains et des animaux, en harmonie
  • un lieu d’enseignement pour partager les valeurs bouddhistes au cœur de la Nature
  • un éco-lieu empreint des idées de résilience, de futur low-tech et de permaculture

Devenir résident du refuge zen pour animaux

Quelques personnes pourront loger et pratiquer sur place en suivant le rythme du monastère Ryumonji : méditation matin et soir, repas pris ensemble en suivant le rituel bouddhiste, cérémonies, enseignements etc. La pratique du samou « activité bénévole pour la communauté »  sera consacrée aux animaux, à l’entretien des jardins, des champs et des bâtiments.

Financer son séjour

Dans le zen, chacun est amené à payer une contribution mensuelle pour son séjour. En 2019, elle s’élevait à 350 euros par mois ( enseignements, logement, nourriture, accès aux appareils ménagers ). Pour financer cette somme il y a différentes possibilité : être à la retraite, recevoir une rente de sa famille, travailler 2 jours par semaine à l’extérieur, avoir un emploi comme auto-entrepreneur etc.

Les logements

Dans le grand bâtiment « le manège », 2 chambres sont prêtes et 3 autres vont être aménagées. Il y a des sanitaires et l’ensemble sera isolé et chauffé pour l’hiver. Des chambres confortables mais très simples, comme une cellule monastique.
Juste à côté, en bon état, nous disposons d’une salle commune/salle à manger/coin café, pour les moments de pause et de convivialité.

Le profil des résidents

Toutes les personnes sont bien entendu les bienvenues mais certaines conditions d’accès sont nécessaires :

  • avoir envie de vivre une vie monastique dans la tradition du zen, une vie exigeante et assez ascétique
  • partager les valeurs de respect pour la nature et les animaux ;
  • être sensibles aux idées de la permaculture et du développement durable ;
  • avoir envie de créer un éco-lieu
  • avoir des compétences manuelles et/ou agricoles ou une très grande motivation pour apprendre et une bonne condition physique ( conduire tracteur, amener des balles de foin, amener et réparer les citernes d’eau, réparer des clôtures, entretenir des prés etc. )
  • avoir des compétences en travaux d’intérieur pour une partie des logements restant à aménager : isolation, peinture, plancher etc.
  • s’engager pour un an au minimum, après période d’essai

Si les conditions sus-mentionnées ne correspondent pas à votre profil, n’hésitez pas néanmoins à nous contacter afin que nous étudions ensemble les possibilités.

Dans un premier temps, vous serez invités à faire une retraite d’une semaine au monastère pour partager la vie quotidienne et voir concrètement si elle vous correspond.