Quelques trucs anti-déprime, au cœur de l’hiver

Ces deux méthodes permettent de retrouver une forme de silence intérieur…

La connexion entre le corps et l’esprit n’est plus à prouver. Ils fonctionnent ensemble, en unité, comme les cinq doigts de la main, le yin et le yang ou Simon & Garfunkel. La modification de notre posture corporelle peut ainsi notablement changer notre état intérieur et lui redonner accès au calme… et au silence.

Le silence, dans ce cadre, est cet « état d’être » où les émotions peuvent circuler librement. Ce n’est pas un état statique. Plutôt l’expérience d’un corps silencieux, libre, et ouvert à l’espace qui l’entoure.

Pour retrouver le silence, pour permettre aux émotions de circuler à nouveau, à l’angoisse de disparaître, voici deux exercices concrets à expérimenter au quotidien.

1. Lever les yeux au ciel

Lorsque nous sommes pris par de la tristesse ou de la déprime, l’espace autour de nous a tendance à se rabougrir. Comme une belle fleur qui baisse la tête. L’émotion douloureuse ressentie dans le corps nous donne envie de nous replier sur nous-même, comme pour créer un cocon protecteur.

Si au contraire vous prenez 5 minutes pour lever les yeux vers le ciel et vous décentrer de votre douleur, votre ressenti va changer. Il faut pour cela vraiment regarder à l’extérieur, vraiment laisser vos yeux percevoir le monde qui vous entoure.

Alors, l’espace peut s’ouvrir à nouveau et faire écho à votre espace intérieur. Vous changez de regard. Vos connexions neuronales reçoivent un message différent (l’ouverture, la liberté) et adaptent l’émotion en fonction.

La clé: sortir de soi, ouvrir sa vision

Le plus: essayez de trouver une perspective large à l’extérieur: un peu de ciel, arbre, oiseaux à contempler… quelques grammes de nature.

 

2. La danse de la vie

Bien sûr, en cas de déprime ou émotion négative, la dernière chose dont nous ayons envie est de danser ! Et pourtant… En indiquant à votre corps un message paradoxal, vous pouvez libérer et faire disparaître complètement cette émotion. Je l’ai testé de nombreuses fois en séances de thérapie.

L’idée est simple: aucune émotion négative ne peut résister à un mouvement de joie. Il s’agit donc de mimer la joie, de « faire semblant de danser », de lever les bras au ciel (type « Usain Bolt « après avoir gagné une course) et de laisser bouger le corps dans tous les sens. Donner au corps une « fake news » pour l’inviter à ressentir autrement. Ouvrir les bras, tourner, onduler… L’émotion précédemment présente va pouvoir circuler et disparaître.

La clé: faire cette danse et ces mouvements pendant au moins deux minutes.

Le plus: accompagner d’une musique rythmée et entrainante

Et encore: pour permettre à cet état de calme retrouvé de se maintenir, répondez, avant l’exercice à cette question essentielle: à la place de l’angoisse, qu’est ce que j’aimerais ressentir d’agréable?

Ces deux méthodes permettent de retrouver une forme de silence intérieur. Cet état de tranquillité et d’ouverture que chacun a déjà pu expérimenter à certains moments de sa vie.

Bonne pratique à tous!

Retrouvez d’autres exercices, témoignages, anecdotes dans le livre « Ma cure de silence » ( Editions First )

0
  Sur le même thème
  • No related posts found.

Ajouter un commentaire


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.